Winnipeg frappé par la foudre!

Bing! Bang! Boum! L’attaque des Alouettes mené par le bon vieux Anthony Calvillo frappe la défensive des Bombers comme l’éclair. Winnipeg en avait plein les bras. La terrible défensive de Winnipeg a été prise par surprise. Souffrant d’étourdissement, de désorientation et de confusion généralisée, elle ne savait plus où donner de la tête. Calvillo à complètes 24 passes en 28 tentatives pour des gains de 272 verges et 4 passes de touché. C’était le party dans la foule. Tandis que l’entraîneur-chef des Bombers Dong Berry avait le visage allongé jusqu’au sol. À la fin de la première demie les Bombers parviennent finalement à marquer un touché. La première demie se termine 31 à 7 pour nos moineaux.

On aurait pu penser que le match était dans le sac. Mais c’est mal connaître cette ligue. C’est connu, tout peu arriver dans la LCF. En deuxième demie Winnipeg réplique avec un touché. Puis Calvillo se fait intercepter par Jovon Johnson et court jusqu’à la zone des buts. Un placement de Winnipeg fait en sorte que les Alouettes n’ont que 7 points d’avance. La tension monte dans la foule. Le momentum a tout à coup changé. La belle assurance des montréalais semblait avoir fondue au soleil. Il ne fallait absolument pas remettre le ballon à Winnipeg! Ces derniers jouaient maintenant avec confiances et détermination. Montréal se devait de renverser la vapeur. A.C. lance une très longue passe précise en direction de Kerry Watkins. Elle était en plein dans ses mains, mais il l’échappe. S’ajoute à cela une punition de 5 verges et c’était deuxième essai et 15 verges à faire. La situation était critique. Calvillo feinte de faire une passe, l’aillier défensif qui s’amenait sur lui comme un tank, mort la poussière. À la surprise générale, Calvillo s’échappe! Trouve une ouverture et gagne 16 verges! Premier essaie! La foule pousse un soupir de soulagement. Quelques jeux plus tard les Alouettes sont à 30 verges des buts de Winnipeg. En situation de passe, les receveurs des Alouettes sont couverts. A.C. de nouveau décampe avec le ballon et est arrêté à une verge des buts. Une course de 29 verges pour le p’tit vieux de 35 ans! Oui, oui vous avez bien lu! La foule est à la fois médusée et en liesse. Puis, Avon Corbourne marque un touché qui clos définitivement le match. L’exploit de Calvillo sur cette série de jeux était qu’il a changé le momentum du match grâce à ses deux courses. Il a contrôlé le ballon et gruger le temps. Une soirée de 372 verges par la passe et 159 au sol pour une attaque totale de 531 verges dans cette victoire de 38 à 24.

Parmi les nombreux jeux existants, soulignons le superbe attrapé d’une seule main de Jamel Richardson dans la zone des buts, alors qu’il avait un défenseur qui lui collait au visage. Le touché qui a permis à Ben Cahoon de dépasser la marque de Peter Dala Riva (1968-1981) des Alouettes était le résultat d’un synchronisme parfait à la fraction de seconde prêt. Ben à capter le ballon entre deux joueurs au seul endroit où A.C. pouvait lancer le ballon. À sa douzième saison, ce 55ième touché à valu à Cahoon une ovation bien mérité de la foule. Le deuxième touché en carrière de Danny Desrivaux était aussi le résultat d’un beau catch. C’était son premier match de 100 verges et plus (105) dont une longue passe de 44 verges. Avon Cobourne n’a pas eut ses 100 verges au sol comme à son dernier match. Toutefois une production de 89 verges est très respectable surtout qu’il à capté plusieurs passes voilées pour 96 verges de gains.

Remarques

Les retours de botté des Alouettes sont décevants. Il y a beaucoup de travaille à faire. Fidèle à ses habitudes Kerry Watkins a encore échappé une passe facile. La défensive des Alouettes n’a pas pressé suffisamment Keven Glenn hier. Il a été victime d’un seul sack et c’est sur la dernière possession de Winnipeg de plus, c’est lui qui a trébuché! Calvillo lui a été victime de 2 sacks et à chaque fois c’était une situation de longue passe. Résultats d’une grosse avance en début de match, la petite peste des Bombers Charles Roberts a été limitée qu’à 11 verges de gains au sol en 6 tentatives. Calvillo a fini la partie avec 34 passes complétés en 44 tentatives. Écrivez ça dans vos mémoires, A.C. a terminé le match avec 57 verges au sol!

Les surprises de la LCF

L’équipe de dernière place de l’an passé les Eskimos d’Edmonton bat Calgary 34 à 31. Trois touchés ont été marqué avec 5 minutes à faire dans le match. Le touché de la victoire des Eskimos s’est fait avec 55 secondes à faire grâce à un attrapé extraordinaire de Jason Tucker. Que penser des Tigers Cats qui battent la grosse défensive de Toronto 32 à 13? Le bulldozer Jesse Lumsden des Cats à gagner 189 verges au sol dans ce match. Saskatchewan bat les Lions 26 à 16 malgré la perte de leur quart no.1 Marcus Crandell et de leur receveur de passe étoile D.J. Flick. Quand on dit que tout peu arrivé dans la LCF, les deux équipes favorites pour terminer en première place dans leur division, Les Lions de Vancouver et les Blue Bombers de Winnipeg sont 0-2. Il faut dire que l’année dernière ils ont aussi connu un lent début de saison si mes souvenirs sont bon.

Moment touchant

Pour terminer, soulignons ce moment capté par la caméra qui montrait Mme Calvillo parmi la foule en compagnie de sa fille. Souvenons-nous qu’Anthony l’an passé avait écourté sa saison pour rester au chevet de son épouse qui combattait un cancer. Mme Calvillo semblait en excellente santé.

Boooo!!!

Ha! ha! ha!.. Tu es en retard mking3! C’est une partie du début juillet!.. Mais il vaut mieux tard que jamais! Tes bombers ont échangé Charles Roberts et ça ma pris par surprise. Je l’aime beaucoup, mais il a ralenti cette année… Joe Smith aussi…