South of 49

Growing up in the U.S., I've been conditioned to think of the college draft as a matter of following one of two strategies—choosing players for need or choosing the best available players on the draft board.

Preparing mock drafts for the NFL draft according to these principles is relatively easy since tons of information is available. Between draft pundits like Mel Kiper, Mike Mayock, or Mike Detillier and professional scouting services like Scouts, Inc., every football fan can study his team's roster for holes and make sound predictions.

The CFL draft is a different animal entirely.

Ayant grandi aux États-Unis, j’ai été conditionné à penser au repêchage collégial selon une de ces deux stratégies – choisir les joueurs selon ses besoins ou selon les meilleurs joueurs disponibles sur le tableau.

Préparer des repêchages fictifs de la NFL selon ces principes est relativement facile puisque des tonnes d’informations sont disponibles. Entre des experts du repêchage comme Mike Kiper, Mike Mayock, ou Mike Detillier et les services de dépisteurs professionnels comme Scouts, Inc., tous les partisans peuvent étudier les positions disponibles de son équipe et faire ses prédictions.

Le repêchage de la LCF est une toute autre histoire.