Ronald King de La Paresse déconne au sujet des Alouettes

Je croyais avoir peut-être beurré le toast un peu épais avec mon dernier billet, mais il faut constater que ce n’est même pas une exagération, la dernière frasque de Ronald King (21 février 2013) étant plutôt une confirmation.

Le journaleux (je sais, dans son cas, je lui fais un compliment) avait eu une idée de chronique intéressante, constatant que les trois entraîneurs d’équipes professionnelles de Montréal étaient des nouveaux. Il s’est évidemment trompé (et personne ne l’a vu à La Paresse) en intitulant sa tentative “Trois entraîneurs RECRUES…? Michel Therrien n’est pas une recrue. On voit là toute la rigueur du gribouilleur. Mais son idée était de faire constater que les trois équipes de sport professionnel de Montréal avaient un nouvel entraîneur.

Ainsi, il aborde évidemment sa chronique avec l’équipe de hockey et encense le directeur général de son choix compte tenu des relatifs succès de l’équipe et de la maturité acquise de l’entraîneur-chef. Là, il table sur quelques faits puisque cette équipe a au moins joué quelques parties. Remarquez qu’il ne peut résister à minimiser le virage que cet entraîneur a amené en attribuant ces succès à une conjoncture étrange de vétérans qui reviennent en santé et de nouveaux joueurs qui jouent au-delà des espérances.

Au nouvel entraîneur suisse du club de soccer, il donne la chance au coureur compte tenu que l’équipe n’a pas entamé sa saison. Remarquez qu’on peine à comprendre le lien avec le titre puisqu’au lieu de discuter du nouvel entraîneur, il s’attarde à faire un lien inutile et superficiel entre Silvio Berlusconi et le propriétaire du club de soccer de Montréal. Il a au moins la décence de ne pas dire de connerie sur le nouvel entraîneur (en fait, il ne dit rien du tout) puisqu’il ne le connaît pas.

Vient le tour de Dan Hawkins. Il n’a pas encore vu Hawkins à l’oeuvre, il n’a même pas consulté sa feuille de route, que le voilà à le comparer à Joe Galat, entraîneur des pathétiques Concordes de Montréal. Donc, le lien perfide et hypocrite qu’il veut incruster dans la tête des lecteurs, c’est que si Hawkins peut faire une bonne impression sur les média et que Joe Galat pouvait faire de même, c’est donc dire que les Alouettes de Hawkins sont médiocres comme les Concordes.

Un amalgame stupide et simpmliste qui ne repose sur aucun fait relatif au travail de Hawkins. On voit ici tout le professionnalisme mais surtout l’amplitude de l’hypotrophie cérébrale dont ce journaleux est affublé.

“Y faut-tu être épas ou ben moyneâgeux? (comme le chante Plume) pour dire des inepties semblables à propos de quelqu’un dont on n’a même pas vu le travail? Faut-il être à recours d’arguments dénigrants pour se sentir forcé de toujours discourir en mal de l’équipe de sport professionnel de Montréal qui a connu le plus de succès dans son sport au cours des 17 dernières années?

Tout ça au nom de quoi? Parce que les Alouettes n’ont pas embauché un entraîneur bilingue. Saku Koivu était le capitaine du club de hockey pendant plus de 10 ans, un joueur de concession, et est-ce qu’il braillait à tous les mois parce qu’il ne parlait pas un mot de français? Non. Toujours deux poids, deux mesures, parce que le gars n’aime pas le football canadien qu’il ne regarde et qu’il ne connaît pas. Il rêve d’une administration qui soit dirigée par des francophones (Constantin, Vercheval, Dussault, Maciocia). Oui! Maciocia! Celui qui a fait tout l’étalage de son incompétence comme directeur-général à Edmonton, il le veut dans l’administration des opérations football!?!?!?!?!

King a même pas compris que la meilleure façon de vider le stade Molson, c’était d’embaucher Maciocia comme entraîneur-chef ou comme directeur-général. Pas assez brillant pour se rappeler que Vercheval a décliné l’offre comme assistant directeur-général il y a moins d’un moins d’un mois, et que Copnstantin décline toute idée de déménager de Québec depuis 10 ans. Pour quelqu’un qui se prétend un journaliste, c’est faire preuve (une fois de plus dans son cas) d’une incompétence pathétique.

Il est étonnant que La Paresse, qui se prétend être un journal de qualité, laisse s’écrire à répétition de pareilles âneries dans ses publications. Clairement, il y a là une bande gratteux qui ont pour mot d’ordre de discréditer les Alouettes tant qu’ils le peuvent et c’est probablement le sujet sur lequel leurs préjugés et leur condescendance (les deux pires défauts en journalisme) transpirent le plus. C’est à se demander si le seul gars compétent en football à La Paresse, Miguel Bujold, a simplement le droit de parler en bien de des Alouettes sans subir les foudres de ses collègues.

Il faut croire que c’est la mentalité de toute La Paresse qui se trouve illustrée par ce nouvel épisode d’incompétence.

Bravo. Pas de danger que tu te fasses bannir du Grand Club quand tu tombes sur La Paresse au lieu de Bertrand Raymond. 5*

:lol:

Right on, LeStaf. J'en suis bien d'accord avec toi. Pour moi, la manière de reportage qu'emploi La Presse au sujet des Alouettes est honteuse.

I would bet money that Ronald King was not at the Als introduction presser last week. I have not read the article you mention but I'm not surprised. Its shocking that these hacks continue to tear the Als ownership and management down in spite of so much effort and success. The only pro team in Montreal to have won anything meaningful in the last 20 years are the Als. The Canadiens have been marred with terrible management and instability at every position to the point where most players Quebec born players included would rather play anywhere but in Montreal. As for the Impact, Saputo is the Al Davis of North American Soccer scene = A well intentioned meddling clownish owner who has only managed to win by importing/spending five to ten times his competition. But yet its the Als that are the easy target, maybe it is because they don't feel the need to defend themselves, their fan base while small is enthusiastic and talks with their wallet, their success really has made them immune to the need to arz kiss these media bums.

But If I was to make a recommendation to the Alouettes is that they start recognizing and assisting guys like Herb, Rick Moe and Proux who respect and care about the Als success by providing them exclusive content and special status. Give them the scoops, pay to take them down to spring camp and travel with the team instead of playing mind games (Herb/Popp).

Absolutely. I hope someone from the Als organization reads your suggestion.

I think were giving a little too much importance to editorialists/columnists like Cantin and King. Theyre there to spit disturb just like Jack_ss Todd in the Gazette. I read La Presse every morning at my coffee pit stop and actually find King amusing at times. He also makes fun at the overboard fanaticism the city has for the Canadiens.

And Cantin has knocked Joey Saputo for making the Impact his personal toy.

I think Bujold in La Presse and Boulay in Le Journal gave positive coverage last week and most importantly Pierre Vercheval did on RDS. Only Didier was a bit of a jerk.

And I agree we should nurture the beat writers.

Why are you still quoting these so-called journalists? It's evident they don't know much about the CFL (or don't want to). All they know or are really interested in is hockey. Somehow the English poet Thomas Gray's words come to mind: "Where ignorance is bliss, 'tis folly to be wise". Nothing will likely change the way they report (and I use the term loosely!) on football; passons à d'autres choses!

Its like someone saying your girlfriend is ugly :wink:

Je le fais parce que l'intérêt du club est que les amateurs de sports se rendent compte du traitement injuste et biaisé qu'ils réservent aux Alouettes.

Les échos que j'ai des amateurs de football (incluant ceux qui préfèrent de loin la NFL) me montrent que ces interventions sont utiles pour les Alouettes et que de voir leur incompétence ainsi mise en relief contribue à minimiser l'impact de leurs torchons chez les amateurs de sports. Quand un fan fini de hockey m'écrit pour me dire "C'est vrai que les Alouettes sont l'équipe de Montréal qui gagne le plus depuis 15 ans", ça me dit qu'un bout de chemin est en train de se faire chez les supporteurs sportifs de Montréal et que c'est bon pour les Alouettes.

Je ne connais pas grand fan fini de Cantin ou King, aussi ça ne peut pas nuire aux Alouettes.

Your right it does not hurt and the Als deserve for their fans to stand up and if the Als had a loud booster club these guys would not bother writing that crap, they would move to an easier target of opportunity.