Proud John Bowman is an Alouette !

Keep standing up for your teammates John and we love you too !

Here is a quote from Riderfans that people need to read.

Picard bringing up the frog comment is very [b]nicely played[/b], since Bowman plays in Montreal and this will not go over well with francophone Alouette fans. I'm looking forward to watching Picard in the final game against BC. One of BC's players gouged his eye at the bottom of a pile the last time they played, and Dominic isn't the type to let that kind of thing slide...

Now that Anwar Stewart is no longer with the team, John Bowman is my favourite Alouette. The guy is cut very much in that Anwar Joe Hustle mode: skilled but hard-working, affable, great sense of humour (judging from interviews), never puts himself before the team, and does whatever the coaches ask of him. He doesn't get nearly the respect he deserves as a top defensive end in this league. I hope John retires as an Al.

no question.

Hopefully they also find a way to have Stewart come back and retire as an Al, similar to when Pringle retired.

Pour ma part, je serais surpris que Bowman ait traité Picard de "frog". Je d'accord que s'il l'avait réellement fait, il aurait mérité une amende ou une suspension au même titre que si un autre joueur avait traité Bowman de "nigger". Il y a des limites à ne pas dépasser.

Ce qui me fait penser que Bowman n'a pas utilisé ce terme, c'est qu'aucun Roughrider ne s'est colletaillé à Bowman alors qu'il aurait dit ce mot. Ce que je comprends, c'est que ce fut la parole de Picard contre celle de Bowman. Picard a peut-être été inspiré de ce qui est arrivé à Khalif Mitchell.

Cela dit, c'est un sujet délicat pour la ligue. Elle ne pourrait pas vraiment se permettre de demeurer inactive si quelqu'un venait à avoir de tels propos et peut difficilement se permettre de vouloir aller au fond des choses avant de prendre une décision. Ce sont des sujets délicats et l'absence de réaction rapide donne souvent une mauvaise amplitude à l'affaire, ce qui amène une mauvaise presse qu'on peut vouloir éviter.