Les playoffs tabarouette !!!

Les amis, nous y sommes encore une fois, nos Alouettes dans les playoffs. On oublie les franchises à Québec, les accrochages de chandailles et tout ça pour se concenter sur l'important. Non mais on vas tu se rendre jusqu'au bout cette fois là ou encore se contenter de quelques prix de présence. Les gens de l'ouest disent que nous ne faisont que meubler la finale à chaque année, non mais on pourrais-tu leur montere à ces sacremants-là cette année de quoi cette équipe et ses fans peuvent se chauffer. Je me tape royalement des distinction individuelle de AC, Cahoon et autres et je suis sur que c'est aussi leur cas. Y FAUT GAGNER CETTE FOIS LÀ. Rien de moins. J'ai confiance en cette équipe et son coaching staff. GO ALS GO. :rockin:

On va espérer pour le mieux et que notre équipe ne soit pas rouillée...

Bon c'est fait....

ALOUETTES À LA COUPE GREY! :thup: :smiley:

Les Alouettes à la Coupe Gray à Montréal.... comme on dit en anglais: Doesn't get any better than this....

À lire

http://www.fanatique.ca/lcf/nos-alouettes-a-la-coupe-grey-+3235.html

http://www.fanatique.ca/lcf/bilan-de-saison-des-alouettes+3223.html

L’autopsie du match

Plus le temps passe, plus j’y pense plus le premier responsable est le plan de match et le non ajustement à la demie. Souvent durant la saison Mark Trestman avait de la difficulté à se réajusté. C’est en partie pour cela qu’on disait que Montréal était une équipe de première demie. Calgary c’est tout le contraire, c’est une équipe de deuxième demie. Donc qui s’ajuste mieux. Qu’est-ce que cela veux dire ? C’est que dans l’ensemble le groupe d’entraîneurs des Stampeders se sont montrés supérieurs.

Les Stamperders ont placé les Alouettes où ils voulaient en première demie. Trestman se disait probablement «ça assez bien marché, on ne change rien» Puis bang ! Chris Jones change sa défensive pour une de zone, et commende dans les moments opportuns des blitz qui ont réussirent. Du côté de l’attaque, John Hufnagel l’entraîneur-chef de Calgary a eut le dessus sur Trestman. Il avait toujours un pas d’avance sur Trestman. Il a commandé des courses de Henry Burris et utilisé Joffrey Reynolds sur des jeux pièges qui ont bien réussirent.

Le plan de match de Trestman ne semble pas avoir prévu comment Calgary allait réagir. Trestman s’en est tenu au sien, il a été incapable de solutionner ce que John Hufnagel lui présentait. Hulnagel était tout comme Trestman à ses premières armes comme entraîneur-chef et les deux hommes ont été des entraîneurs dans la NFL. Mais John Hulnagel avait un gros avantage, il a joué comme quart arrière dans la CFL, donc avait de meilleurs connaissances de la ligue. Un autre avantage marqué, Chris Jones le coordonateur défensif de Calgary était avant avec les Alouettes. Il connaissait très bien Anthony Calvillo et a pu prévoir exactement ses réactions. Ce n’est donc pas pour rien que Calgary a gagné ses deux matchs contre Montréal en saison régulière. Si ont ajoute le fait que Calgary a joué dans une division la plus forte et n’a perdu que 5 matchs, qu’il a la meilleurs défensive et la deuxième meilleurs attaque, on a le résultat qu’ont a eut.

Trestman a dit il y a deux semaines, j’ai encore la difficulté à gérer les trois dernières minutes d’un match. J’essaye de savoir combiens il reste de jeux. Il a encore une petite mentalité de la NFL où tout est calculé. Dans la CFL, ce n’est pas seulement aux quarts et porteurs de ballons d’improviser, mais aux entraîneurs aussi. Mark Trestman se doit d’apprendre de mieux improviser sur le moment. Il doit aussi de mieux diversifier sont attaque, de mieux surprendre. Il se doit aussi de mieux se défendre contre un quart mobile. On doit aussi s’interroger sur la compétence de ses coordonateurs défensifs et des unités spéciales. Quoique malgré tout, pour le match de la Coupe Grey, ils ont assez bien fait car le match a été serré malgré la supériorité de l’équipe de Calgary. Mais pour l’ensemble de la saison il y a eut beaucoup de ratés.

Oui Calvillo a commis deux erreurs sur ses interceptions. Le blitz de Chris Jones a provoqué la première erreur. La deuxième, certains disent que c’était un manque de communication entre Brian Bratton et Calvillo. Peut être, mais si A.C. avait lancé derrière Bratton au lieu d’en avant c’était sans doute un touché. Ceci étant dit. Que disposait Anthony comme arme ? Calgary qui avait la meilleure défensive contre l’attaque au sol de la ligue, avait stoppée la course au sol. La ligne offensive de Montréal n’avait pas le dessus avouons-le. Les fois où il a reculé pour une longue passe, il a été victime de sac ou a été pressé. On avait rabattu 4 de ses passes à la ligne de mêlée alors que ses receveurs étaient libres. Ses receveurs avaient de la difficulté à se démarquer. Puis comme s’étaient devenus une forme de défensive de zone, c’était beaucoup plus difficile de gagner des verges après réceptions. En plus, l’attaque de Calgary contrôlait le ballon donc l’horloge. Pas facile pour Calvillo de prendre un rythme quand on est si longtemps sur le banc !

Finalement, n’oublions pas que c’est Trestman qui appelle les jeux et Hufnagel semblait toujours prévoir ce que ce dernier allait faire. C’est pour ses raisons que je pense que les premiers responsables de la défaite selon moi sont les entraîneurs. Calvillo a commis deux erreurs c’est vrai et il y avait un manque d’opportunisme en première demie aussi. Dans l’ensemble il n’a pas mal joué, ce n’est pas lui qui appelle les jeux. Les jeux qu’ont ont pratiqués dans la préparation du match de la Coupe Grey n’ont pas étonnés les Stampeders, c’est tout aussi simple que cela. Cette recette était du «déjà vue» sans surprises, et ont a vue dans les 4 derniers matchs que les autres avaient appris comment se défendre contre l’offensive de Trestman. Ce dernier a préféré rester avec son attaque sans faire de grandes modifications. …Et Avon Cobourne était-il rétablit à 100% ? Les Alouettes se seraient-ils rendus jusqu’à la Coupe Grey sans Anthony Calvillo ? La réponse est non.

En résumé

Calgary avait une meilleure équipe, une attaque plus équilibrée, un quart mobile, un meilleur coordonateur défensif qui avait en plus l’avantage d’avoir une très bonne connaissance d’Anthony Calvillo. Comme ex joueur de la CFL, John Hufnagel possédait une meilleure connaissance de la ligue. En stoppant la course au sol et le fait que Calvillo n’est pas mobile, c’était un jeu d’enfant de se défendre contre l’attaque de Montréal quand on a un coordonateur aussi compétant que Chris Jones. Et comme si cela n’était pas assez, Calgary avait le meilleur botteur de précision ! Calgary avait la meilleure équipe. Malgré tout cela Montréal est resté dans le match mais l’issue était prévisible.

Les changements pour l’an prochain

Il va y avoir des changements, plusieurs sont à leurs dernière année de contrat, d’autres songent à la retraite. Larry Smith a dit à la radio que l’an prochain on se doit de préparer la relève au poste de quart. Le premier nom qu’il a mentionné est celui d’Adrian McPherson, c’est le quart qui a le meilleurs bras et est le plus mobile de l’équipe. Le centre Brian Chiu pense à la retraite, Dominique Picard sera agent libre et beaucoup pense qu’il se joindra avec les Alouettes. Jamel Richardson risque de partir pour la NFL. On ne sait pas ce qu’Étienne Bouley va faire. Outre Chiu, il y a Lambert et Mudge, la ligne à l’attaque sera rajeunie. Les jeunes auront un an de plus d’expérience et faudrait renforcir la défensive contre la passe. Je pense aussi qu’il est possible que l’ont voit un autre coordonateur défensif et des unités spéciales pour l’an prochain. Mark Trestman s’est sans doute rendu compte qu’il y a d’excellents stratèges dans la CFL, Wally Buano et John Hufnagel par exemple. Va falloir qu’il élève ses plans de matchs d’un cran et diversifie plus son attaque. Ici ce n’est pas la NFL. Il se doit de se montrer moins dogmatique et apprendre à mieux improviser et s’ajuster, si non il va se faire bouffer tout rond. Toutefois c’est sa première année, c’est toute une tête de football. J’ai confiance qu’il va apprendre de ses erreurs et de son inexpérience.

Record de cotes d’écoutes battu à RDS

Un million 215,000 personnes ont vu la coupe Grey de 2008. Ce chiffre bat le record de 2006 d’RDS de 1,1 million en 2006. TSN a connue aussi une augmentation de 5%, ce malgré qu’aucune équipe venant de la populeuse Ontario y était représentée.

oui c ben bo ca nais encore une fois on a perdu c fini pour moi les alouettes ils ont brisé le coeur de mes enfants trop souvent finito les oiseaux

Je pense que tu ne choisis pas la bonne année, rapelles-toi en début de saison, ils n'étaient même pas supposés faire les séries. Arrivé à la Coupe Grey était un bonus. Et cela n'efface pas les bons moments qu'ils nous ont donnés.

CFLman, j'ai regardé tous les matchs cette année, au moins 90% des matchs depuis que l'équipe est revenue dans la ligue, et je dois dire que ce fut une de leur pire performance offensivement cette année du moins alors que ça aurait du être leur meilleure. À chaque fois c'est la même chose, ils se font battre par un QB qui peux courrir. Je suis un arden défenseur de AC mais lorsque rien ne fonctionne (comme ce fut le cas le 23) on ne peut pas compter sur lui pour courrir avec le ballon et ainsi rendre la défensive incertaine comme l'a fait Burris avec notre D. Ça aurait pu être pire, on aurait pu avoir une finale Esk-Stamp mais j'aurais au moins aimé voir cette équipe donner ses trippes pour ce match ultime.

Oui, mais la réalité c'est que l'Ouest est plus fort que l'Est et de beaucoup. Calgary n'a perdu que 5 matchs et a affronté plus souvent des équipes de l'Ouest. La meilleur équipe a gagnée c'est aussi simple que cela. La défensive des Spampeders était la meilleur contre les courses au sol cette année et avait le meilleur contre notre ligne à l'attaque. Burris est le meilleurs quart mobile de la ligue, et possède un très puissant bras qu'il faut respecter. Les Alouettes ont été le plus loin qu'ils pouvaient mais Calgary était plus fort. Contre les puissant Lions, ils n'ont même pas accordé un touché. Nos Alouettes ont donné une belle lutte mais ce n'était pas assez. De plus, et c'est très important de le dire, Trestman s'est fait «out coacher» il faut l'avouer. Nos receveurs ne se libéraient pas. C'est vrai que Calvillo a lancer deux interceptions qui n'auraient pas dû être faites mais ça n'explique pas tout! Il faut regarder aussi les plans de matchs et le coordonateur Chris Jones avait toujours un pas d'avance sur notre offensive prévoyant ce que nous allions faire. C'est mon humble opinion.